vendredi 28 mars 2014

L'égalité des sexes... et du poil!

Quand il y a trop de poil, on ne voit « pubien »… ;-) 
Anonyme

Voilà pourquoi, parmi mes périodes de souffrance hebdomadaires dévolues à l’atteinte d’un esthétisme corporel parfait figurent des séances d’épilation. Futur homme de ma vie, je pense déjà à toi : je ne voudrais surtout pas te piquer (du moins, pas avec mon corps; pour ce qui est de mon caractère, je n’offre aucune garantie).

Tout comme la coutume de porter des sous-vêtements propres en cas d’accident (il paraît que les ambulanciers sont pas mal, et que dire d’un beau et riche médecin?), je considère primordial de me présenter douce de la tête aux pieds. En contre-partie, je m’attends à autant d’efforts de la part de la moitié masculine de mon couple. Homme, je m’épile, toi aussi!


Je veux un corps nu, dévolu de poils superflus (lire ici autres que les cheveux et les sourcils, quoi que s’ils se touchent…). Trop exigeante? Si je le suis envers moi, je peux l’être envers toi. Homoérectus des cavernes, hibernes si tu ne veux pas sortir rasé. Ma chasse au célibataire n’a rien d’animal et je tiens à éviter les orang-outangs. Je prône l’égalité des sexes… même en matière d’épilation. 

Et votre partenaire, comment le ou la prenez-vous?

Mylène

Photo : Drinksmachine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire